Charlie enchaîné

Une revue de presse de Charlie Hebdo et du Canard enchaîné.
Et un peu plus.

Accueil du site > Coin des rédacteurs > Quelqu’un qui m’a dit comme si de rien n’était...

Quelqu’un qui m’a dit comme si de rien n’était...

dimanche 14 décembre 2008

Quelqu’un m’a dit comme si de rien n’était que la France tenait en ses mains une Histoire forte de conséquences en ce monde. Les Français ; soit disant peuple digne, fier, droit, ouvert, averti, bon, propre et j’en passe et j’en passe. Si ce n’est que…

L’Histoire est un fait, le présent un autre. Aujourd’hui, que reste-t-il de nos amours, que reste-t-il de nos beaux jours, une photo, vieille photo… Aujourd’hui, tout semble stoïque, médias, infos, opposition et pleuvent et pleuvent les lois que l’on omet de rendre publique à tous (mais comme chacun sait, nul n’est sensé l’ignorer), les directives abracadabrantesques, les aides synallagmatiques entre « grands » de ce pays. Et nous rien.

Et nous, la « France du milieu tirant vers le bas » (terme réducteur et blessant s’il en est) restons comme si de rien était. Toujours un peu plus se serrer la ceinture, toujours à courber le dos puisque nulle autre opportunité, toujours spectateurs jamais participants.

Pauvreté, Retour aux frontières, Froid des SDF, Éducation, Association… Esprit des Lumières éclairez-nous. L’esprit de l’avant nous échappe, celui du reclus nous happe. Alors où allons-nous et surtout jusqu’où ? La question est levée, les réponses sont à pourvoir…

Mais tout cela, c’est juste quelqu’un qui m’a dit … comme si de rien n’était… que no promises.

Carla B. PCC Jysmo


Commenter cette brève




0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette