Charlie enchaîné

Une revue de presse de Charlie Hebdo et du Canard enchaîné.
Et un peu plus.

Accueil du site > Dans le texte > La Société Générale ne perd pas que son argent

La Société Générale ne perd pas que son argent

jeudi 10 juillet 2008, par Charlie enchaîné
mise à jour : mercredi 1er octobre 2008

“L’avocat cherche Denise, sa cliente. Introuvable. Et le président s’exaspère : « Maître, représentez-là ! Le tribunal n’est pas à la disposition des prévenus ! » Denise, 67 ans, a volé le chéquier du docteur de son mari. « Elle a été audacieuse ! Remplissant des coupons pour avoir d’autres chéquiers, qui lui ont été délivrés sans autre cérémonie ! » Bilan, 22 chèques et 22 261 euros volés. Depuis, le mari est mort, et Denise est dépressive et suicidaire. La procureure : « Je m’interroge sur la légèreté de la Société Générale ! C’est sans doute pour ça qu’elle n’est pas ici, en tant que victime ! » « Quelle légèreté, cette banque !, renchérit l’avocat, ma cliente a obtenu 4 chéquiers, au guichet ! » Sursis et mise à l’épreuve.”

« Coup de barre (Tribunal d’Ajaccio) — “Votre enfant sera un monstre !” », par Dominique Simonnot, Le Canard enchaîné n°4573, 18/06/08.


Commenter cet article




... | 30 | 33 | 36 | 39 | 42 | 45 | 48 | 51 | 54 |...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette